Jeanne LACOMBE

Exposition du 7 juin au 7 juillet 2018

La peinture est la base de mon travail artistique et dont la représentation de l’environnement est au coeur.
Au cours du développement de ma production j’ai trouvé mes motifs dans le cadre de mes lieux de vies, de travail ou de mes voyages. Ainsi mon corpus est scandé par ces différentes expériences.

De la période de mon atelier à la campagne : forêts, gros plans de fleurs sauvages comme les églantines et les coquelicots, topiaires, étaient le prétexte d’une peinture explorant la limite entre la figuration et l’abstraction, jouant de larges espaces monochromes et de la matière picturale. Par la suite, Istanbul, Tanger, l’estuaire Nantes – Saint Nazaire et Venise m’ont conduite à considérer une autre manière d’aborder le paysage. Le tableau venant après des notes photographiques ou vidéographiques, la représentation du sujet principal est devenue plus réaliste, s’inscrivant dans de grands lavis superposés avec des aplats remplis de vibrations.

Cette question de la représentation s’exprime aussi dans des sculptures façonnées sans outils autre que la main. Bien que représentatives de formes animales, la recherche de l’émotion passe plus par l’équilibre que par les détails.
Plus récemment, ma résidence de 15 mois à la Cité internationale à Paris, fut pour moi l’occasion d’enrichir mes recherches, s’ouvrant à de nouvelles perspectives. Une vie plus ou moins communautaire avec des résidents venant du monde entier ayant des pratiques variées et des engagements artistiques forts, de nouveaux rythmes et un lieu singulier m’ont engagée sur de nouvelles pistes. Comme l’installation in situ, réalisée dans le parc en friche : un pigeonnier, haut sur pied venant au niveau du premier étage. Situé face à la fenêtre de ma cuisine, il m’a permis en outre d’observer le comportement des pigeons. C’est ainsi que continuant une pratique photographique, j’ai constitué une série documentaire sur ces oiseaux. J’ai par ailleurs réalisé des vidéos.
Des portraits peints ayant les résidents pour modèle font partie de cette expérience dans un contexte de cosmopolitisme artistique et humain.
Mon goût pour la céramique s’est accentué durant ma résidence avec la découverte de différentes approches de travaux artistiques dans cette spécificité. Un lien entre ma peinture et mes volumes s’est fait jour et la possibilité d’une dimension nouvelle à un futur travail s’est affirmé.

À suivre…

Jeanne Lacombe

Renseignements
Jean-Paul Barrès : 06 83 44 15 60 
jpbarres@galeriebarresrivet.com  /  1 place Saintes Scarbes - 31000 Toulouse